Pour la première fois, la France est passée cette année sous la barre des 36.000 communes. Pour les Echos « Un compromis s’est dégagé autour du nouveau statut proposé par l’AMF et voté en 2010. Il permet a plusieurs communes de fusionner en une seule collectivité tout en conservant chacune un maire délégué et leur identité. Confidentielle jusqu’à l’an dernier, la démarche a fait boule de neige sous l’effet de la baisse des dotations de l’Etat, dont les communes nouvelles sont exemptées, et de l’agrandissement des intercommunalités qui affaiblit les communes trop petites. En tout, 317 communes nouvelles ont fait disparaître 1.090 villes et villages, regroupant 1,2 millions d’habitants. Leur première vertu est de sortir de l’isolement des villages de quelques centaines d’âmes qui peinent aujourd’hui à offrir des services publics de proximité de qualité, sauf dans les intercommunalités très efficaces”.

http://www.lesechos.fr/politique-societe/regions/021787367896-la-france-compte-moins-de-36000-communes-1208933.php?3z3em1U59o8blJGF.99